Makila

Le Makila est un moteur couvrant une gamme de puissance allant de 1 800 à 2 100 shp. Il est destiné aux hélicoptères lourds de 9 à 12 tonnes. A ce jour, ce sont plus de 2200 moteurs Makila qui sont en service dans le monde, dont plus de 500 Makila 2. Cette flotte a accumulé plus de 10 millions d'heures de fonctionnement.

Safran Helicopter Engines a lancé le développement de la première version du Makila, le Makila 1A de 1 800 shp, en 1973. Il s'agissait à l'époque de motoriser l'AS332 Super Puma, version agrandie du Puma. Le Makila 1A a réalisé ses premiers essais au banc en 1977 et a été certifié en 1980. La production d'une version à puissance augmentée à 1820 shp, baptisée Makila 1A1, a démarré en 1984.

Le Makila 1A2, destiné au Super Puma Mk-2 est entré en production 1991. La Makila 1A2 a été le premier turbomoteur au monde à être certifié avec des aubes de turbine monocristallines, et un régime de fonctionnement d'urgence avec puissance augmentée durant une période de 30 secondes.

Un dérivé de ce moteur, baptisé Makila 1K2, a été sélectionné pour motoriser l'hélicoptère de combat sud-africain Rooivalk de Denel Aviation.

A la fin des années 90, Safran Helicopter Engines a lancé le Makila 2, évolution du Makila 1, dont la puissance a été rehaussée à 2 000 shp. Cette évolution intègre notamment un nouveau compresseur axialo-centrifuge et une turbine libre à deux étages dotée de pales renforcée. Particularité de cette turbine libre, l'utilisation du concept de « blade shedding », permettant, en cas d'une rupture interne de confiner les dommages à l'enveloppe du moteur. Ces deux évolutions font du Makila 2 l'un des moteurs les plus performants et les plus fiables de sa catégorie. Il est particulièrement apprécié pour les missions de transport vers les zones pétrolières et gazières (transport « offshore »). Le Makila 2A, certifié en 2004 équipe les hélicoptères EC225 et H225M de Airbus Helicopters.

En 2014, Safran Helicopter Engines a lancé le développement du Makila 2B, qui est toujours en développement. Il est destiné à motoriser l'hélicoptère H225 de Airbus Helicopters.

Les moteurs de la famille Makila disposent d'une architecture modulaire : une entrée d'air, un compresseur doté de trois étages axiaux, un générateur de gaz (intégrant notamment un étage de compresseur centrifuge une chambre à combustion annulaire, une turbine à deux étages) et une turbine libre à deux étages. Les dernières versions du Makila intègre une régulation numérique pleine autorité (ou FADEC pour Full Authority Digital Engine Control) qui permet d'alléger la charge de travail des pilotes et d'accroître la sécurité durant la mission.

Le Makila a acquis la réputation d'être un partenaire sûr et fiable pour les opérateurs volant dans des conditions difficiles, telles que celles rencontrées dans la Mer du Nord ou dans des environnements militaires extrêmes.