Arriel

Les moteurs de la famille Arriel couvrent une gamme de puissance allant de 590 à 990 shp. Ils sont destinés à des hélicoptères monomoteurs et bimoteurs de 2 à 5 tonnes.

Les moteurs de la famille Arriel couvrent une gamme de puissance allant de 590 à 990 shp. Ils sont destinés à des hélicoptères monomoteurs et bimoteurs de 2 à 5 tonnes. L'Arriel est actuellement le « best seller » de Turbomeca. Depuis la certification des deux premiers modèles en 1977, ce sont plus d'une trentaine d'autres variantes qui ont été développées et certifiées, et qui équipent plus de 40 types d'hélicoptères différents. A ce jour, Turbomeca a produit plus de 11 500 exemplaires d'Arriel, et la flotte mondiale a accumulé plus de 42 millions d'heures de vol. Avec une part de marché qui dépasse les 60 %, l'Arriel est actuellement la référence sur le marché des moteurs de sa gamme, comme l'est le CFM56 de CFM International (Snecma / GE) dans le domaine des turbofans pour avions moyen- courriers. L'Arriel a considérablement contribué au développement de l'industrie de l'hélicoptère, aussi bien Europe que dans le reste du monde. Au fil des versions successives, Turbomeca a continuellement intégré de nouvelles technologies dans les moteurs Arriel pour les maintenir au plus haut standard de performance et de fiabilité. Les moteurs Arriel ont fait leur preuve dans une large gamme de missions difficiles civiles et militaires, comme l'évacuation sanitaire, la recherche et sauvetage en mer, le transport utilitaire, le survol touristique ou encore la desserte de zones pétrolières et gazières. L'Arriel répond aux plus hauts standards du marché en termes de fiabilité et de robustesse. Il est aussi fiable que l'est le moteur CFM56 dans sa catégorie. En 2014, la famille Arriel a fêté ses 40 ans d'existence en célébrant l'anniversaire du premier vol d'un moteur prototype sur un hélicoptère Gazelle, qui a eu lieu en décembre 1974. La famille Arriel se décline en deux sous-familles : les Arriel 1 qui couvrent une puissance de 590 à 750 shp, et les Arriel 2 couvrant une puissance de 830 à 990 shp. L'Arriel 1 est un moteur de conception simple, articulé autour de cinq modules facilitant la maintenance. Son architecture se compose d'un étage compresseur axial, d'un étage compresseur centrifuge, d'une turbine de générateur de gaz à deux étages et d'une turbine de puissance, libre, à un étage. L'Arriel 2 est une profonde évolution de l'Arriel 1 qui capitalise sur l'expérience et le savoir-faire de ce dernier. L'Arriel 2 se caractérise par une puissance de fonctionnement plus importante, une architecture simplifiée avec une turbine liée à un étage, et l'intégration d'une régulation numérique pleine autorité (ou FADEC pour Full Authority Digital Engine Control). Le potentiel entre deux révisions générales (ou TBO pour Time Between Overhaul) s'est progressivement allongé pour atteindre jusqu'à 3600 heures pour l'Arriel 1, jusqu'à 4000 heures pour l'Arriel 2, et une cible ambitieuse jusqu'à 6000 heures pour les Arriel 2+. Dévoilé en 2011, l'Arriel 2+ est une évolution de l'Arriel 2 destinée aux hélicoptères les plus modernes, mono et bimoteurs. L'Arriel 2+ intègre de nouvelles technologies, notamment un nouveau compresseur axial et de nouveaux matériaux pour la fabrication des pales de turbines. L'Arriel 2+ offre des performances accrues et une consommation carburant spécifique réduite, ce qui permet des coûts d'opération plus faibles. Il intègre une régulation numérique pleine autorité (FADEC) à double canal de dernière génération, permettant d'alléger la charge de travail du pilote, et de renforcer la sécurité. Il offre enfin, pour la première fois, un système d'enregistrement des données du moteur sur plusieurs dizaines d'heures ainsi qu'un suivi optimisé des parties chaudes du moteur. Les moteurs Arriel motorisent un grand nombre d'hélicoptères différents. Chez Airbus Helicopters, ils motorisent les familles Ecureuil, Fennec, EC130, Dauphin, Panther, EC155, ainsi que les EC145. L'Arriel est également très présent en Chine, avec la motorisation des AC311 et des AC312, soit avec des moteurs fabriqués par Turbomeca, soit des moteurs fabriqués sous licence. L'Arriel motorise également le S-76 de Sikorsky (dont le modèle C++) et l'AW109 d'Agusta Westland. Partout dans le monde, chaque jour, un hélicoptère équipé de moteurs Arriel décolle toutes les 15 secondes.

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer