: 3 min

Maintenance prédictive : l’effet « Dominno »

En mars 2018, le ministère des Armées a confié à Safran Helicopter Engines l’étude Dominno, visant à explorer de nouveaux concepts de maintenance de moteurs d’hélicoptères basés sur le big data. Un pas de plus vers un support après-vente « 4.0 ».

Dans le cadre d'un contrat de soutien signé avec l'État français, Safran Helicopter Engines assure le maintien en condition opérationnelle (MCO) de plusieurs familles de moteurs d'hélicoptères opérés par les forces armées. « La disponibilité des matériels est un enjeu majeur, et même vital sur certains théâtres d'opérations, souligne Eric Seinturier, chef du département Programmes, Support et Services de Safran Helicopter Engines, sponsor de l'étude Dominno*. Nous pensons qu'il est possible d'améliorer encore notre performance et notre compétitivité dans ce domaine, grâce à l'exploitation des données-moteurs. C'est ce que doit confirmer cette étude. »

Maintenance sur mesure

Deux catégories de data ont été ciblées. D'une part, les données de maintenance. « Elles sont actuellement remplies à la main sur un support papier après chaque intervention, indique Eric Seinturier. Cela peut rendre difficile la reconstitution de l'historique des moteurs lorsqu'ils reviennent en atelier, parfois 10 ans après leur mise en service. En numérisant la saisie, nous aurions des informations plus instantanées, plus complètes et donc plus exploitables. » D'autre part, les données de vol. Depuis plusieurs années, les moteurs de Safran Helicopter Engines sont équipés de capteurs qui enregistrent et transmettent des paramètres permettant de suivre leur état de santé : puissance, température, pression, etc.

maintenance turbine hélicoptère

Grâce à des algorithmes de calcul, ces données permettent de proposer des recommandations de maintenance adaptées à l'usure des moteurs, et non plus réalisées à intervalles réguliers comme c'est habituellement le cas. C'est le principe du service Health Monitoring, lancé en octobre 2017 auprès des clients civils de Safran Helicopter Engines. « L'enjeu de Dominno est d'aller plus loin en augmentant le nombre de paramètres surveillés et en développant des algorithmes plus complexes, annonce Eric Seinturier. Cela permettra d'offrir un suivi personnalisé par moteur et d'effectuer une maintenance au juste besoin, donc moins coûteuse. »

Continuité numérique

Pour être exploitées de façon optimale, ces données de plus en plus volumineuses devront circuler de manière fluide dans la boucle de décision, c'est-à-dire du capteur embarqué vers la base de données au sol ; puis des experts de Safran Helicopter Engines vers les forces armées. « En raison de la nature des missions effectuées, précise Eric Seinturier, ces échanges devront être extrêmement sécurisés. Ce volet fera donc partie intégrante de nos réflexions. »

Lancée pour deux ans, l'étude Dominno n'a pas vocation à apporter des réponses opérationnelles à court terme. « Il s'agit d'un avant-projet, rappelle Eric Seinturier, dont l'objectif est de démontrer la faisabilité d'un certain nombre de concepts innovants. Leur implémentation sur les flottes, quant à elle, sera à traiter ultérieurement. »

* Dominno : Données de maintenance moteurs innovante.

 

En savoir plus

Le service Health Monitoring de Safran Helicopter Engines

Il s'agit d'un ensemble de solutions reposant sur l'exploitation des données de « santé » des moteurs. Ces dernières sont saisies par les clients de Safran Helicopter Hengines sur un portail mis à leur disposition. Ils peuvent ensuite effectuer leur propre analyse et mettre en place une maintenance prédictive, ou bien recevoir des recommandations personnalisées de la part des experts de Safran Helicopter Engines. Le service Health Monitoring fait partie d'EngineLife® Services, la gamme de services Safran pour moteurs d'hélicoptères.

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer