Quatrième édition de la RTM322 User Conference

La quatrième et dernière édition de la RTM322 User Conference s'est tenue du 4 au 5 avril à Biarritz. Retour sur cette conférence où se rencontrent les opérateurs de NH90 et d'EH 101, et les équipes de Safran Helicopter Engines.


 

2017-04-05-14h11-rbt_6146.jpg

 

C'est un évènement privilégié permettant aux équipes de Safran Helicopter Engines de rencontrer les utilisateurs du moteur RTM322 : la User Conference, dont la quatrième édition a eu lieu les 4 et 5 avril à Biarritz, en présence de délégations australiennes, belges danoises, portugaises, allemandes, suédoises, finlandaises, norvégiennes, omaniennes, britanniques et françaises, ainsi que des représentants d'Airbus Helicopters et Leonardo.

Mis en place en 2013, dans la foulée de l'annonce de Jersey, le programme de rachat de la part de Rolls-Royce dans le RTM322, ces conférences utilisateurs ont pour but d'accompagner cette transition industrielle avec une prise en compte très attentive des retours d'expérience des utilisateurs en opération. Confrontations de point de vue, échanges en toute sincérité et remontées d'irritants ont toujours animé ces rencontres centrées sur la satisfaction des besoins des opérateurs et l'amélioration des performances du RTM322 qui a franchi la barre des 1,3 million d'heures de vol (dont 113 000 réalisés en 2016).

 

2017-04-04-15h29-rbt_5859.jpg

 

Cette dernière édition intervient donc naturellement au moment où se clôture Jersey. « Cet évènement marque la fin d'une période de transition démarrée en 2013. Parallèlement au transfert industriel des composants fabriqués par Rolls-Royce, il a également fallu intégrer tout le volet support des opérateurs. Le chantier était complexe, mais la transition a finalement été menée avec succès et en douceur et surtout sans impact pour nos clients », a expliqué Florent Chauvancy, Chef du programme Moteurs Forte Puissance / Heavy Helicopter Engines (HHE).

 

saf2015_0182943.jpg

 

Mathieu Berard, Program Support Manager du RTM322, a quant à lui souligné les efforts réalisés dans le soutien du moteur, avec la réduction des couts de possession, du MTBUR (temps entre deux déposes non programmées) et du TAT (temps de réparation). « Nous avons également mis en place de nouvelles procédures de maintenance particulièrement intéressante pour les opérateurs, comme le lavage à l'eau des compresseurs lorsque les moteurs sont en route », précise-t-il.

Du coté des opérateurs, l'Armée de l'air danoise (RDAF), l'Aviation de l'armée australienne et l'ALAT française se sont succédées au micro pour présenter leurs missions à bord de l'EH 101 et du NH90 et leur utilisation du moteur RTM322. Parallèlement, plusieurs ateliers techniques et rencontres de haut niveau ont eu lieu pour discuter des affaires en cours.

S'agit-il pour autant du clap de fin pour les rencontres avec les opérateurs du RTM 322 ? Pas tout à fait. S'il s'agit bien de la dernière édition de cette conférence opérateur, les rencontres avec cette population d'opérateurs vont néanmoins continuer. « Nous allons adopter un format de type Symposium Opérateurs pour nos prochaines réunions avec les utilisateurs du RTM322, où l'accent sera davantage mis sur les ateliers et le retour client », explique Fréderic Bugeon, VP Support Sales, Marketing and Customer Satisfaction.

 


De Jersey au MFP : retour sur 4 années de transfert

Annoncés en avril 2013, le projet Jersey consistant au rachat de la part de Rolls-Royce dans le programme RTM322 a comporté plusieurs volets. Le premier volet, industriel, a porté sur la reprise de la fabrication de plusieurs sous-ensembles du moteur (notamment la turbine haute pression à aubes refroidies, la chambre de combustion, l'entrée d'air, le filtre à particule) et de leur supply chain. Aujourd'hui l'intégralité du moteur est fabriqué sous la responsabilité de Safran Helicopter Engines, et tous les moteurs sont assemblés dans notre usine de Bordes.

 

rtm322csafranhelicopterengines-philippe_stroppa.jpg

 

En parallèle, les équipes du Support et des Services ont repris l'intégralité du support du moteur, ce qui s'est notamment traduit par la mise en place de plusieurs contrats de partenariat long-terme pour le support et une disponibilité garantie (GSP), avec la Grande Bretagne (contrat FSA signé en 2013), le Danemark et la France. Un contrat de support a également été signé avec l'Allemagne, tandis que des discussions sont en cours avec la Norvège et le Portugal.

Le conséquence du rachat de la part de Rolls-Royce du RTM322 et de la Joint-Venture RRTM, c'est enfin le lancement de la nouvelle famille de moteurs à forte puissance (MFP), dont l'architecture s'inspire de celle du RTM 322 et auxquels s'intègrent des technologies issues du programme de démonstration Tech 3000. De ces développements seront également tirés des améliorations qui pourront être proposés aux actuels utilisateurs du moteurs RTM 322.


 

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer