: 3 min

Safran célèbre les 40 ans de sa famille de moteurs Arriel

Safran Helicopter Engines célèbre cette année le quarantième anniversaire de sa famille de moteurs Arriel. Les premières variantes, l’Arriel 1A pour l’AS365 Dauphin et l’Arriel 1B pour l’AS350 Ecureuil, ont été certifiées en 1977.

logo_40_ans_arriel_-_rvb.png

 

Moteur d'hélicoptère parmi les plus populaires jamais fabriqués, l'Arriel est l'un des best-sellers de Safran. Depuis 1977, plus de 12 000 exemplaires ont été fabriqués et 50 millions d'heures de vol ont été accumulées. Tous les jours, ce moteur est utilisé pour l'ensemble des missions dont est capable un hélicoptère. L'Arriel est particulièrement reconnu pour sa fiabilité et sa robustesse par les opérateurs réalisant du transport médicalisé d'urgence (EMS), du sauvetage et des missions de surveillance et parapubliques dans des conditions exigeantes.

L'Arriel équipe une grande variété d'hélicoptères, des premières versions de l'Ecureuil et du Dauphin, jusqu'aux plus récents modèles d'Airbus Helicopters comme le H125, H130, H145 et H155. Ce moteur est également à l'origine d'un partenariat de plusieurs années avec Sikorsky qui s'est concrétisé avec la motorisation du S-76A, S-76C+ et S-76C++. Enfin l'Arriel a également une solide empreinte en Asie où il équipe plusieurs hélicoptères d'Avicopter en Chine, et a été récemment sélectionné par Korea Aerospace Industries pour équiper les LCH et LAH. Couvrant une puissance allant de 625 à plus de 1000 shp, l'Arriel motorise aujourd'hui plus de 40 types d'hélicoptères.

 

07.12.1974._sa-341_02_gazelle_arriel.jpg
img_20160810_0017.jpg

 

Le premier prototype de l'Arriel a été conçu en 1969, et le premier essai au banc a eu lieu en Septembre 1973. Le moteur a volé pour la première fois le 7 décembre 1974 à bord d'une Gazelle, depuis les installations de Safran Helicopter Engines sur l'aéroport de Pau.

 

 

arriel1.jpg

Depuis, l'Arriel a continuellement fait l'objet d'améliorations avec l'utilisation des technologies les plus modernes. L'Arriel 2 est certifié en 1996 avec notamment une nouvelle turbine haute pression et l'intégration d'un système de régulation numérique à pleine autorité (Fadec) pour optimiser son fonctionnement et alléger la charge de travail du pilote. La dernière variante Arriel 2+, certifiée en 2011, intègre une nouvelle série d'innovations, particulièrement de nouveaux matériaux et nouvelles géométries au niveau du compresseur de la turbine. L'Arriel 2+ possède également un Fadec de dernière génération.

 

 

arriel2_saf2017_0222219-1ccyril_abad_-_safran.jpg

 

En juin 2017, l'Arriel 2L2, destiné à l'hélicoptère LAH de Korea Aerospace Industries, a réalisé son premier essai au banc. C'est la variante d'Arriel la plus puissante, avec une puissance au décollage de 1024 shp et Sa certification est prévue pour fin 2020.

En termes de fiabilité, de robustesse et d'utilisation, l'Arriel est devenu un mètre-étalon dans l'industrie. Il est considéré comme aussi fiable que le moteur d'avion commercial CFM56 dans sa catégorie.

Un hélicoptère équipé d'Arriel décolle toutes les 15 secondes, quelques parts dans le monde.

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer